Lycéens et apprentis au cinéma : programmation 2021-2022

– PREMIER TRIMESTRE (film au choix) –

Psychose d’Alfred HITCHCOCK

États-Unis, 1960, 1h30, Noir & Blanc, fiction

Marion Crane en a assez de ne pouvoir mener sa vie comme elle l’entend. Son travail ne la passionne plus, son amant ne peut l’épouser car il doit verser une énorme pension alimentaire… Mais un beau jour, son patron lui demande de déposer 40 000 dollars à la banque. La tentation est trop grande, et Marion s’enfuit avec l’argent.

Très vite la panique commence à se faire sentir…

Bande-annonce Psychose

OU

Alien de Ridley SCOTT

Etats-Unis, 1979, 1h40, couleurs, fiction

Durant le voyage-retour du cargo spatial Nostromo après une mission commerciale de routine, l’équipage, cinq hommes et deux femmes plongés en hibernation2 depuis dix mois sont tirés de leur léthargie par l’ordinateur de bord du vaisseau. Ce dernier a en effet capté des signaux radio inconnus dans l’espace2 et, du fait d’une clause attenante à leur contrat de navigation, l’équipage du vaisseau est tenu de vérifier tout indice de vie extraterrestre.

Bande-annonce Alien

– DEUXIÈME TRIMESTRE (film régional au choix) –

Josep de Aurel

France, 2020, 1h14, couleurs, animation

En février 1939, le dessinateur Josep Bartolí a dû fuir son Espagne natale qui a basculé dans la dictature franquiste après la guerre civile espagnole. Comme des milliers de réfugiés espagnols, il passe en France, mais se trouve parqué dans un camp. Les réfugiés, mal nourris, sont victimes de mauvais traitements. Pourtant, l’artiste se lie d’amitié avec un gendarme qui lui fait passer notamment un crayon et du papier. Josep Bartolí poursuit son voyage à New York et au Mexique où il rencontre la peintre Frida Kahlo, dont il tombe amoureux.

Bande-annonce de Josep

OU

L’esprit des lieux de Stéphane MANCHEMATIN & Serge STEYER (film régional Grand EST)

France, 2017, 1h30, couleurs, documentaire

Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : « Je vis au pays des sons ». Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature.

Bande-annonce L’esprit des lieux

– TROISIÈME TRIMESTRE (film au choix) –

Bande de filles de Céline SCIAMMA

France, 2013, 2h01, couleurs

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école.

Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.

Bande-annonce Bande de filles

OU

Blow out de Brian DE PALMA

États-Unis, 1979, 1h56, couleurs

Un soir, dans un parc, Jack Terry, ingénieur du son, enregistre des ambiances pour les besoins d’un film. Il perçoit soudain le bruit d’une voiture arrivant à vive allure. Un pneu éclate. Le véhicule fou défonce le parapet et chute dans la rivière…

Bande-annonce Blow Out

UN DISPOSITIF POUR LES LYCÉENS ET LES APPRENTIS

Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif national d’éducation à l’image créé en 1998 par le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC).

Il s’adresse aux élèves des lycées d’enseignement général et professionnel, publics et privés, des lycées agricoles et des centres de formation des apprentis (CFA).

Dans ce cadre, les élèves découvrent des oeuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma.

Grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, ils se constituent les bases d’une culture cinématographique. La réussite de cette opération repose sur l’engagement des enseignants volontaires et des salles de cinéma partenaires.

L’association Télé Centre Bernon met en œuvre et coordonne le dispositif en partenariat avec l’Académie de Reims.

Lycéens et apprentis au cinéma est soutenu par la Région Grand Est et l’Etat (DRAC, CNC, Education Nationale).

Le dispositif ne saurait exister sans l’implication des salles de cinéma partenaires de l’opération.

LES OBJECTIFS

Amener les élèves à une pratique culturelle du cinéma

– Développer leur regard critique face à l’image

– Acquérir et enrichir une culture cinématographique

– Créer la rencontre avec la salle de cinéma « art et essai » et/ou de proximité

FILM EN LISTE RÉGIONALE : L’ESPRIT DES LIEUX

Pour la 5e année consécutive, les coordinations du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma dans le Grand Est mettent en avant un film ayant reçu le soutien financier de la Région. Cette initiative fait écho à deux missions essentielles menées par la Région : d’une part la politique de soutien à la production cinématographie et audiovisuelle, d’autre part l’éducation du regard des lycéens et apprentis.

Pour l’année scolaire 2020-2021, les trois coordinations d’Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine proposent une œuvre documentaire, « L’esprit des lieux » de Stéphane Manchematin et Serge Steyer. La programmation du dispositif composée de trois films est constituée d’un socle commun de deux œuvres, la troisième étant sélectionnée par les enseignants parmi deux titres, l’un d’entre eux provenant de la liste régionale.

Travailler sur un film en liste régionale, c’est la possibilité :

– pour les enseignants d’être formés par le réalisateur sur son œuvre ;

– pour certaines classes de rencontrer le réalisateur et lui poser des questions sur ses choix de réalisation

– de mettre en valeur la filière audiovisuelle professionnelle locale et faire découvrir des métiers auprès

des lycéens et apprentis.

Par ce projet fédérateur, le RECIT (Alsace), TCB (Champagne-Ardenne) et le CRAVLOR (Lorraine)

poursuivent leur collaboration vertueuse à l’échelle du Grand Est, permettant ainsi la découverte des

productions régionales de qualité auprès de nombreux publics (enseignants, lycéens et apprentis).

Lycéens et apprentis au cinéma – Région Grand Est

Un dispositif national d’éducation à l’image coordonné par, CRAVLOR (Lorraine), le RECIT (Alsace), TCB : Télé Centre Bernon (Champagne-Ardenne), soutenu par la Région Grand Est, le Ministère de la culture et de la communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est, CNC) en partenariat avec les Académies de Strasbourg, Nancy-Metz, Reims et les salles de cinéma participantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑