Lycéens et apprentis au cinéma : programmation 2020-2021

– PREMIER TRIMESTRE –

Psychose d’Alfred HITCHCOCK

États-Unis, 1960, 1h30, Noir & Blanc

Marion Crane en a assez de ne pouvoir mener sa vie comme elle l’entend. Son travail ne la passionne plus, son amant ne peut l’épouser car il doit verser une énorme pension alimentaire… Mais un beau jour, son patron lui demande de déposer 40 000 dollars à la banque. La tentation est trop grande, et Marion s’enfuit avec l’argent.

Très vite la panique commence à se faire sentir…

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Wz719b9QUqY

– DEUXIÈME TRIMESTRE (film au choix) –

Bande de filles de Céline SCIAMMA

France, 2013, 2h01, couleurs

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école.

Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=1f7EGBPIxtE

OU

L’esprit des lieux de Stéphane MANCHEMATIN & Serge STEYER (film régional Grand EST)

France, 2017, 1h30, couleurs

Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : « Je vis au pays des sons ». Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=gmu8Br1T6sU

– TROISIÈME TRIMESTRE –

Blow out de Brian DE PALMA

États-Unis, 1979, 1h56, couleurs

Un soir, dans un parc, Jack Terry, ingénieur du son, enregistre des ambiances pour les besoins d’un film. Il perçoit soudain le bruit d’une voiture arrivant à vive allure. Un pneu éclate. Le véhicule fou défonce le parapet et chute dans la rivière…

UN DISPOSITIF POUR LES LYCÉENS ET LES APPRENTIS

Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif national d’éducation à l’image créé en 1998 par le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC).

Il s’adresse aux élèves des lycées d’enseignement général et professionnel, publics et privés, des lycées agricoles et des centres de formation des apprentis (CFA).

Dans ce cadre, les élèves découvrent des oeuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma.

Grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, ils se constituent les bases d’une culture cinématographique. La réussite de cette opération repose sur l’engagement des enseignants volontaires et des salles de cinéma partenaires.

L’association Télé Centre Bernon met en œuvre et coordonne le dispositif en partenariat avec l’Académie de Reims.

Lycéens et apprentis au cinéma est soutenu par la Région Grand Est et l’Etat (DRAC, CNC, Education Nationale).

Le dispositif ne saurait exister sans l’implication des salles de cinéma partenaires de l’opération.

LES OBJECTIFS

Amener les élèves à une pratique culturelle du cinéma

– Développer leur regard critique face à l’image

– Acquérir et enrichir une culture cinématographique

– Créer la rencontre avec la salle de cinéma « art et essai » et/ou de proximité

FILM EN LISTE RÉGIONALE : L’ESPRIT DES LIEUX

Pour la 5e année consécutive, les coordinations du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma dans le Grand Est mettent en avant un film ayant reçu le soutien financier de la Région. Cette initiative fait écho à deux missions essentielles menées par la Région : d’une part la politique de soutien à la production cinématographie et audiovisuelle, d’autre part l’éducation du regard des lycéens et apprentis.

Pour l’année scolaire 2020-2021, les trois coordinations d’Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine proposent une œuvre documentaire, « L’esprit des lieux » de Stéphane Manchematin et Serge Steyer. La programmation du dispositif composée de trois films est constituée d’un socle commun de deux œuvres, la troisième étant sélectionnée par les enseignants parmi deux titres, l’un d’entre eux provenant de la liste régionale.

Travailler sur un film en liste régionale, c’est la possibilité :

– pour les enseignants d’être formés par le réalisateur sur son œuvre ;

– pour certaines classes de rencontrer le réalisateur et lui poser des questions sur ses choix de réalisation

– de mettre en valeur la filière audiovisuelle professionnelle locale et faire découvrir des métiers auprès

des lycéens et apprentis.

Par ce projet fédérateur, le RECIT (Alsace), TCB (Champagne-Ardenne) et le CRAVLOR (Lorraine)

poursuivent leur collaboration vertueuse à l’échelle du Grand Est, permettant ainsi la découverte des

productions régionales de qualité auprès de nombreux publics (enseignants, lycéens et apprentis).

Lycéens et apprentis au cinéma – Région Grand Est

Un dispositif national d’éducation à l’image coordonné par, CRAVLOR (Lorraine), le Récit (Alsace), TCB : Télé Centre Bernon (Champagne-Ardenne), soutenu par la Région Grand Est, le Ministère de la culture et de la communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est, CNC) en partenariat avec les Académies de Strasbourg, Nancy-Metz, Reims et les salles de cinéma participantes.

Covid-19 : La Région Grand Est vous accompagne

Dans ce contexte inédit, l’État – DRAC Grand Est et la Région Grand Est ont uni leurs efforts pour accompagner tous les acteurs des filières culturelles professionnelles de notre région pendant la crise du coronavirus.

Vous pouvez consulter l’espace d’information des soutiens possibles mis à votre disposition sur le site de l’Agence Culturelle Grand Est :

https://culturegrandest.fr/agence/qui-sommes-nous/l-agence-culturelle-grand-est-a-vos-cotes/ressources-covid-19

Rencontre nationale des Pôles d’éducation aux images 2020

La réunion nationale des Pôles d’éducation aux images se déroulera les lundi 3 et mardi 4 février 2020 à Clermont-Ferrand dans le cadre du Festival International du court métrage.

>> Lundi 3 février de 14h15 à 17h30 : points d’actualité du CNC et rendez-vous de l’éducation aux images du Festival du court métrage

14h15 : points d’actualité du CNC suivi de points d’actualité de l’éducation aux images.

16h : démonstration d’un nouvel outil d’éducation aux images, les Studios Pop-Hop

16h30 : visite des rendez-vous de l’éducation aux images du festival du court métrage (Les petits ateliers, l’Atelier, atelier VR)

>> Mardi 4 février de 9h à 17h30 : exemples de pratique d’éducation artistique et d’action culturelle sur les territoires et le 50/50 dans l’éducation aux images

  • Matin : ateliers et pratiques artistiques significatives.

Exemples de pratiques d’éducation artistique et d’action culturelle sur les territoires. A travers la présentation de projets, cette journée permettra de mettre en valeur la mission d’observatoire et de laboratoire des Pôles et de mettre en avant des projets innovants ou qui questionnent nos pratiques d’éducation artistique.

L’éducation aux images en région : l’exemple de la Normandie, à travers un travail de cartographie dynamique des dispositifs et des actions d’éducation aux images en Normandie.

Fictions radiophoniques : faire des films sans image, un exemple de fiction audio mené par Sauve qui peut le court métrage à la prison de Riom (63), encadré par Philippe Skaljac et Nicolas Lagarenne.

Les jeunes et les écrans, une étude menée en Hauts-de-France par l’ACAP.

La présentation des films des dispositifs dans la salle de cinéma : plusieurs initiatives sont menées sur les territoires pour proposer des pastilles vidéos de présentation des films des dispositifs.

  • Après-midi : la dynamique du collectif 50/50 et l’éducation aux images, animé par William Benedetto, directeur du cinéma l’Alhambra à Marseille.

Que faire en termes d’éducation aux images sur les questions de parité hommes / femmes, d’égalité et de diversité pour les différents temps de vie de l’enfant et du jeune ?

Quel type d’ateliers peut-on mettre en place pour répondre à cet enjeu contemporain ?

Quelles actions ont déjà été mises en place sur le terrain ?

Comment tenir compte au mieux de cette problématique dans les corpus d’œuvres proposées aux jeunes et aux élèves ?

Table ronde, présentation d’expériences et de films courts.

>> Inscription à la réunion nationale des Pôles <<

Utiliser YouTube en tant que ressource pédagogique

YouTube est un univers à part entière avec ses codes et ses usages. Il est de plus en plus difficile de l’ignorer, a fortiori lorsqu’on se trouve dans un cadre pédagogique avec des jeunes. L’article qui suit va vous donner quelques pistes et ressources pour appréhender YouTube de manière positive dans un contexte d’éducation aux images et aux médias.

YouTube en quelques chiffres (source : webrankinfo.com et ipsos.com) :

  • Chaque jour, les 1,5 milliard d’utilisateurs passent en moyenne 1h à voir des vidéos sur YouTube
  • Chaque minute, 400h de vidéos sont uploadées sur YouTube
  • Chaque jour, les utilisateurs de YouTube totalisent 115.000 années passées à regarder des vidéos
  • 81 % des 13-19 ans possèdent leur propre smartphone (vs. 77 % l’année dernière).
  • Les 1-6 ans passent en moyenne 4H37 sur internet par semaine (contre 2H10 en 2012). Ce chiffre monte à 6H10 pour les 7-12 ans, et 15h11 pour les 13-19 ans.
  • 79 % des 13-19 ans sont inscrits sur YouTube (vs 45 % en 2016), ce qui en fait le réseau social le plus fréquenté par cette tranche d’âge, suivi de Facebook (77 %).
  • 36 % des 7-12 ans et 34 % des 13-19 ans ont leur propre tablette.

En tant que Pôle régional d’éducation aux images, nous avons fait le choix de créer une chaîne YouTube pour partager et valoriser les vidéos réalisées lors des projets que nous menons sur les temps scolaires et hors scolaires.

Nous avons également développé un concours de critique de films en vidéos « Filme ta critique » s’appuyant sur cette même plateforme. L’idée est de proposer aux élèves et à leurs enseignants de réaliser des critiques de films vus dans le cadre de Collège au cinéma et Lycéens et apprentis au cinéma. La 2ème édition du concours a débuté en octobre 2019.

Lors de nos différentes interventions nous sommes régulièrement sollicités par des enseignant.es s’interrogeant sur les bonnes pratiques à avoir et sur le contenu « de qualité » à proposer à leurs élèves. En effet, il est intéressant de s’appuyer sur les connaissances et la pratique des jeunes mais il faut aussi pouvoir leur présenter des alternatives pédagogiques pour les accompagner dans la diversification de leurs centres d’intérêts.

C’est pourquoi nous vous proposons ci-dessous une liste non exhaustive pour vous aiguiller dans vos recherches. N’hésitez pas à nous partager vos trouvailles et pépites afin que nous agrémentions nos propositions. Bonne découverte !

Les chaînes YouTube qui parlent de cinéma/séries :

Les chaînes YouTube thématiques :

YouTube et l’éducation aux médias :

Créer une chaîne YouTube en classe :

YouTubeur kesaco ?

Et en bonus, un documentaire disponible sur YouTube qui interroge la création de contenus par des femmes sur cette même plateforme « Elles prennent la parole » :

YouTube compte aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs, soit près d’un tiers des internautes du monde entier.
La consommation de contenus sur YouTube fait à présent partie de la culture de masse des moins de 30 ans.
Pourtant, dans le top 100 des chaînes françaises, seulement une dizaine de créatrices vidéo. Et les plus influentes abordent des sujets plutôt stéréotypés : mode, cuisine et maquillage.
Si les “Youtubeuses beauté” jouissent déjà d’une belle couverture, comment visibiliser les autres, celles qui naviguent entre l’humour et l’art, le gaming et l’Histoire, les sujets de société et le cinéma, les conseils de vie et la beauté, la littérature et les voyages ?
Pour raconter leurs histoires, Léa et Lisa sont donc parties à la rencontre d’une quinzaine de créatrices à travers la France. Quelles sont leurs motivations ? À quels obstacles sont-elles confrontées ? Bref, à quoi ressemble le quotidien d’une « Youtubeuse » ?

« Filme ta critique » nouvelle année pour le concours de critique de films en vidéo !

Le Blackmaria lance pour sa 2ème année « Filme ta critique » le 1er concours de vidéos de critique de films !

Ce concours s’adresse aux enseignants des lycées et collèges de Champagne-Ardenne participants aux dispositifs « Lycéens et apprentis au cinéma » et « Collège au cinéma« .

Pour vous inscrire : envoyer un mail à : thibaut-pierre.boussier@ac-reims.fr. jusqu’au 1er février 2020 ! 

Une fois les vidéos faites, merci de les envoyer à filmetacritique@gmail.com avant le 4 mars 2020 ! La remise officielle des prix aura lieu en mai 2020 (dates à confirmer).

Rappel du projet :

Votre mission, si vous l’acceptez, est de réaliser de courts films sur les films vus dans le cadre de Lycéens et apprentis au cinéma et de Collège au cinéma, qui les critiquent, tout en vous mettant en scène.

Vous pouvez scénariser vos vidéos, travailler avec un groupe d’élèves ou une classe, en AP ou en cours, tout est libre. La seule contrainte formelle : ne pas dépasser 3 minutes.

Tous les documents nécessaires pour s’inscrire et mener à bien ce projet se trouvent dans les documents à télécharger ci-dessous :

N’hésitez pas à vous lancer, l’objectif est que les élèves parlent de cinéma, tournent des vidéos et se confrontent ainsi au langage cinématographique, et surtout mènent un projet collectif.

Si vous avez des difficultés, des interrogations ou des demandes, n’hésitez pas à contacter M. Boussier : Thibaut-Pierre.Boussier@ac-reims.fr. ou coordination@leblackmaria.org.

Pour vous donner un aperçu, voici la vidéo de présentation de cette année avec des extraits des films participants de l’année scolaire dernière :

« Cinéma & Citoyenneté » lancement de la saison 2019/2020 du programme cinéma d’Unis Cité

« Cinéma & Citoyenneté » est un programme initié par le CNC et piloté sur le terrain par l’association Unis Cité avec le soutien de la Région Grand Est. L’idée est de développer les ciné-clubs dans les lycées animés par des volontaires en service civique pour encourager le dialogue citoyen et partager des moments de cinéma entre pairs.

Pour les aider dans cette mission, les volontaires ont une mallette de films qui comportent des longs métrages, des programmes de courts métrages, des documentaires, du cinéma d’animation etc. L’objectif est de faire découvrir la pluralité des écritures cinématographiques aux élèves et de leur permettre de débattre de sujets de société entre eux, avec leurs mots et grâce aux histoires portées à l’écran.

Quelques titres des films proposés :

BILLY ELLIOT de Stephen Daldry
COMBATTANTS (Les) de Thomas Cailley
COUR DE BABEL (La) de Julie Bertucelli
DEMAIN de Cyril Dion et Mélanie Laurent
GARCONS ET GUILLAUME A TABLE (Les) de Guillaume Gallienne
GOOD BYE LENIN de Wolfgang Becker
HIPPOCRATE de Thomas Lilti
DERNIERES NOUVELLES DU COSMOS de Julie Bertuccelli
EN LIBERTE de Pierre Salvadori
FATIMA de Philippe Faucon
GOOD LUCK ALGERIA de Farid Bentoumi
MA VIE DE COURGETTE de Claude Barras
MAUVAISES HERBES de Kheiron
PATIENTS de Grand corps malade, Mehdi Idir
PETIT PAYSAN de Hubert Charuel
VINCENT N’A PAS D’ECAILLES de Thomas Salvador

Ainsi que 2 programmes de courts métrages :

Débattons Tous court ! # 1Pépé le morse de Lucrèce Andrea, Le bleu blanc rouge de mes cheveux de Josza Anjembe, Logorama de H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain), Les indes galantes de Clément Cogitore, Open the door please de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige et Un monde sans bêtes d’Emma Benestan et Adrien Lecouturier

Débattons Tous court ! # 2 Salam de Souad El-Bouhati, Sous tes doigts de Marie-Christine Courtès, La lampe au beurre de yak de Hu Wei, La convention de Genève de Benoît Martin, Retour à Genoa City de Benoît Grimalt et Samsung galaxy de Romain Champalaune.

Le Blackmaria est partie prenante de cette nouvelle saison avec l’organisation de journées de formation à destination des volontaires mais aussi des rencontres avec des professionnels de la filière cinéma entre autres.
Les 2 antennes participantes d’Unis Cité se situent à Châlons-en-Champagne et à Reims.

Vous souhaitez en savoir plus ? Accueillir un ciné-club dans votre établissement ?

Prenez contact avec Auriane Della Siega, coordinatrice à Reims : adellasiega@uniscite.fr ou Anne Prikhodko , coordinatrice à Châlons-en-Champagne / aprikhodko@uniscite.fr.

PAG cinéma à Saint-Dizier avec le réalisateur Roméo DE MELO : retour en images

L’année scolaire passée, nous avons mis en place un PAG cinéma (projet artistique globalisé) « Fonte d’art dans la ville » en partenariat avec Métallurgic Park, la DSDEN de la Haute-Marne et le réalisateur Roméo DE MELO. Accompagnés par ce dernier, les élèves ont eu pour objectif de réaliser des courts métrages. 

Les classes concernées étaient : 

  • Seconde option patrimoine du lycée Saint Exupéry de Saint-Dizier, 
  • Une classe de cycle 2-3 de l’école de Langevin Wallon
  • 2 classes de CM2 de l’école La Fontaine à Saint-Dizier
  • Une classe de CM1-CM2 de l’école de Dommartin le Franc.

Grâce à ce PAG cinéma, les élèves ont pu développer des compétences et accéder à des connaissances liées au cinéma (lecture de l’image, travail sur le cadre, la narration etc.) mais surtout ils ont réussi à mener à bien un projet collectif avec une fin solennelle et impressionnante (présentation dans la salle de cinéma de Saint-Dizier aux parents). Ils ont également développé des compétences variées liées aux programmes scolaires et selon leur niveau de classe :

  • Français : écriture de textes variés comme des notes d’intention, des scénarios, des story-boards, des dialogues pour l’expression écrite. Mise en voix de texte, de dialogues, jeu théâtral, mise en scène, explication de leur projet, argumentation pour expliquer son point de vue.
  • Arts plastiques : réalisation de décors, d’affiches, de story-board
  • Histoire et géographie : découverte de la ville, de son milieu proche
  • Parcours artistique et culturel : découverte de lieux de culture (cinéma, musée, studio de montage), rencontre avec des professionnels du cinéma (réalisateur et ingénieur du son)
  • Parcours citoyen : rencontre des autres classes et des autres élèves et échange sur leurs différents films (la rencontre entre les tous petits et les lycéens était savoureuse…).

Les enseignants étaient ravis. Ils ont, pour certains, découverts de nombreuses choses sur ce qu’est la réalisation d’un film et sur la masse de travail que cela représente.

Le retour de Roméo DE MELO, réalisateur intervenant : 

« L’intérêt principal de ce projet artistique globalisé est qu’il s’inscrit à la fois dans un cadre pédagogique autour de la fonderie d’art et la métallurgie dans la Haute-Marne, mais également autour de la forme audiovisuelle dans sa globalité.
La découverte de l’exposition à Métallurgic Park a donné la possibilité aux élèves et aux enseignants, d’inscrire l’histoire de leur court métrage autour de la thématique de la fonte d’art.
La production de leurs films leur a alors permis de découvrir les différents métiers du domaine de l’audiovisuel.
Notamment le jeu d’acteur, car les élèves ont interprété les différents personnages de leur film, mais ils ont également découvert le cadrage et la prise de son pendant le tournage.
Les trois heures passées au montage, au moment de la post-production, sont venues compléter leur éducation aux images et comprendre les différentes possibilités de narration possible grâce au montage des images et à l’utilisation du son et de la musique.
Et enfin, le moment de la restitution de leur travail au Ciné Quai à Saint-Dizier m’a beaucoup marqué. La fierté dans les yeux des élèves et de leurs parents au moment des échanges après les projections, est venue clore avec émotions ce beau projet artistique ».

Découvrez les films réalisés par les élèves :

Quelques images marquantes du projet : fabrication des décors, des affiches, réalisation d’un story-board et projection au cinéma !

Mise en place de « Collège au cinéma » dans les Ardennes !

Nouveauté pour cette rentrée 2019/2020 sur notre territoire régional, la mise en place du dispositif scolaire d’éducation aux images « Collège au cinéma » dans les Ardennes.

Pour rappel, ce dispositif propose un parcours de 3 films à découvrir en salle de cinéma (1 par trimestre) pour des classes de collège avec un accompagnement en classe et un travail d’analyse filmique réalisé par l’enseignant.e.

Les objectifs pour le CNC sont les suivants :

  • former le goût et susciter la curiosité de l’élève spectateur par la découverte d’œuvres cinématographiques en salle, dans leur format d’origine, notamment en version originale
  • offrir, dans le cadre du partenariat entre les ministères concernés et les collectivités territoriales, des prolongements pédagogiques et des formations
  • veiller à l’accès sur l’ensemble du territoire du plus grand nombre d’élèves à la culture cinématographique
  • participer au développement d’une pratique culturelle de qualité en favorisant le développement de liens réguliers entre les jeunes et les salles de cinéma

Vous êtes intéressé.e ? Vous pouvez contacter le cinéma coordinateur du dispositif dans les Ardennes ou le coordonnateur pour le Rectorat :

–  Noëlle Thirriot – Cinéma Metropolis
metropolis@cinemet.fr / 03 24 33 22 08

– Georges-André VUAROQUEAUX – Coordonnateur arts et culture 2nd degré  / georges-andre.vuaroqueaux@ac-reims.fr / 03.24.59.71.86

Pour en savoir plus : 

https://www.cnc.fr/a-propos-du-cnc/missions/education-a-l-image/college-au-cinema

Filme ta Critique – Palmarès

Pour ce premier concours vidéo, nous avons reçu 22 films !
Toute l’équipe du Blackmaria est fière de l’investissement des établissements et des élèves qui se sont appropriés le concours.

Les membres du jury – composé des deux Youtubeurs P.A.U.L et Valentin Fournaise et de l’équipe du Blackmaria – se sont réunis le 16 mai dernier.
Voici les lauréats du concours :

Catégorie Collège :

  • Prix du jury : Collège Georges Charpak de Bazancourt
  • Prix Coup de Cœur :  Collège François Legros de Reims pour le film des 4ème5, Groupe Cillia
  • Clin d’œil du jury :  Collège du Vieux Port de Vitry-le-François pour l’ensemble du travail réalisé

Catégorie Lycée :

  • Prix du jury : Lycée Saint Jean-Baptiste de la Salle de Reims, Groupe 2
  • Prix Coup de Cœur : Lycée Colbert de Reims, Classe Passerelle
  • Clin d’œil du jury : Lycée Stéphane Hessel d’Epernay, CAP Groupe 2 

Félicitations à tous les lauréats !

Voici les films du concours :

Rencontres de l’éducation aux images en Champagne-Ardenne #2

Après le succès rencontré par nos premières rencontres de l’éducation aux images en Champagne-Ardenne en juin 2018, nous renouvelons l’opération avec le même format pour vous proposer une journée riche de rencontres, d’échanges et de retours d’expériences. Rendez-vous le :

Mercredi 5 juin 2019 de 9h00 à 17h00
Maison de la Région Grand Est
5, rue de Jéricho
51100 Châlons-en-Champagne

Nous pouvons vous partager le plaisir que nous aurons à accueillir une nouvelle fois notre parrain, le réalisateur Hubert Charuel et Laurent Delmas, journaliste, critique de cinéma et producteur à France Inter (complice bienveillant du Blackmaria) et également grand témoin de la journée.


Voici le programme (sous réserve de modifications) :

9h : Accueil Café

9h30-9h45 : Ouverture officielle

9h45-10h30 : Masterclass avec Hubert Charuel et Laurent Delmas

11h-13h : Ateliers découvertes
• Atelier cinéma proposé par Mélanie Millet du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée
• Programmation proposé par Cécile Horreau de l’Agence du Court Métrage
• Table Mash up proposé par Ermeline Le Mézo et Alexandre Joblot de l’association Autour de la Terre
• Découverte Réalité Virtuelle proposé par Arnault Beylier et Paolo Magro de la Médiathèque d’Epernay
• Présentation de diverses ressources éducatives par l’association TCB – Télé Centre Bernon et l’association La Pellicule Ensorcelée
• Stop-motion proposé par Aurélie Bonamy de l’association La Pellicule Ensorcelée
• Découverte du Kit pédagogique contre les LGBT-Phobies par Le Blackmaria

13h-14h30 : Déjeuner offert

14h30-15h30 :
Retour d’expérience – PAG à Saint-Dizier et Résidence d’artiste avec Roméo de Melo-Martins, réalisateur et Stéphanie Gillis, conseillère pédagogique pour les arts visuels.
Modérateur : Thibaut Boussier, service éducatif du Blackmaria

15h45-16h40 :
Actions Culture Justice et Des Cinés la Vie avec Fabien Varlet de l’association Spokoïno Théâtre, Patrick Fachinetti de l’association nationale Passeurs d’Images.
Modérateur : Frédéric Voulyzé de l’association TCB – Télé Centre Bernon

16h45-17h : Conclusion
Le regard de Laurent Delmas sur l’idée de l’éducation aux images


Vous souhaitez y participer ?
Cette journée est gratuite sur inscription.

Réponse impérative auprès de Florence Bertrand, assistante du Blackmaria avant le 30 mai 2019 :
contact@leblackmaria.org / 03 24 55 48 07


Un aperçu des Rencontres de l’éducation aux images organisées en 2018 :

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑